2015
International Year of Light 2015
Année internationale de la lumière 2015

International Year of Light and Light-based Technology
The Gold Age of Islamic Civilization
  Accueil
  Comité CNOP
  Participation
  Programme
  Contacts
Les géants de l'optique Arabe ...
Ibn Al Haytham
(965 - 1040)
www.nour21.dz
www.saop.dz

Evènements à venir:
 
Agence Thématique de Recherche en Sciences et Technologie
E.N.S.A, Avenue Pasteur, Belfort,
El Harrach, Alger, BP 62 Hacene Badi.
Tél. 021 52 68 01 / 02.
Fax. 021 52 62 40
Email. Contact@nour21.dz

Cet évènement est une occasion unique pour valoriser l’apport des savants de la civilisation musulmane à la connaissance humaine. IYL 2015 est également une opportunité pour souligner l’importance de la lumière et des techniques utilisant la lumière dans la vie des citoyens du monde et leur rôle primordial dans le développement des nations.

En effet, les technologies photoniques sont devenues essentielles dans tous les aspects de la vie collective tels que le développement durable, l’énergie, la santé et les télécommunications ...

Les technologies photoniques représentent un véritable enjeu économique et stratégique du 21ième siècle.
Ibn Al - Haytham ...

Abū ʿAlī al-Ḥasan ibn al-Ḥasan ibn al-Haytham

Né en 965 à Bassorah  (Irak) où il reçut une éducation qu’il compléta à Bagdad. Il est décédé au Caire en Égypte en 1039. Alhazen commença sa carrière de scientifique dans sa ville natale de Bassorah. Il fut cependant convoqué par le calife Hakim qui voulait maîtriser les inondations du Nil qui frappaient l’Égypte année après année. Après avoir mené une expédition en plein désert pour remonter jusqu’à la source du fameux fleuve, Alhazen se rendit compte que ce projet était pratiquement impossible. De retour au Caire, il craignait que le calife qui était furieux de son échec ne se vengeât et décida donc de feindre la folie. Le calife se borna à l'assigner à résidence. Alhazen profita de cette période pour écrire plusieurs livres sur des sujets variés comme l’astronomie, la médecine, les mathématiques, la méthode scientifique et l’optique. On parle de 80 à 200 écrits. Peu de ces ouvrages ont survécu jusqu’à nos jours. Quelques-uns d'entre eux, ceux sur la cosmologie et ses traités sur l’optique notamment, n’ont survécu que grâce à leur traduction latine. Après la mort du calife Hakim, en 1021, Alhazen cessa de feindre sa folie et put sortir de sa résidence. Il en profita donc pour entreprendre quelques voyages, notamment à Al-Andalus (en Espagne de nos jours).

La plupart de ses recherches concernaient l'optique géométrique et physiologique. Il a été un des premiers physiciens à étudier la lumière, un des premiers ingénieurs et un des premiers astronomes. Il a été le premier à expliquer pourquoi le soleil et la lune semblent plus gros (on a cru longtemps que c’était Ptolémée). Il fut également le premier à illustrer l'anatomie de l'œil avec un diagramme. Il a également énoncé une théorie à propos du jugement et de la reconnaissance des objets. Il remarque que l’on ne reconnaît que les objets que l’on connaît, et que l'image d'un objet persiste quelque temps après qu'on a fermé les yeux. La reconnaissance est donc basée sur la mémoire et n’est pas qu'une simple sensation liée au jugement, car on ne reconnaît pas les objets qui nous sont inconnus. Il a aussi étudié la mécanique du mouvement et dit qu’un objet en mouvement continue de bouger aussi longtemps qu’aucune force ne l’arrête. Le principe d'inertie sera énoncé par Galilée et sera formulé de façon rigoureuse par Isaac Newton. En astronomie il a tenté de mesurer la hauteur de l’atmosphère et a trouvé que le phénomène du crépuscule (lumière au lever et au coucher du soleil sans voir le soleil) est dû à un phénomène de réfraction : les rayons de soleil ne doivent pas dépasser un angle de 19° avec l’atmosphère.

Alhazen a écrit plusieurs ouvrages sur l’optique dont son Traité d'optique (Kitāb fi'l Manāzir), livre consacré à la physique optique et qu'il mit 6 ans à écrire (1015-1021). Ce livre a été traduit en latin en 1270. Selon lui la réfraction de la lumière est causée par un ralentissement ou une accélération de la lumière dans son déplacement. Dans un milieu plus dense la lumière voyage plus lentement selon Alhazen. Il trouve aussi un rapport entre l’angle d’incidence et l’angle de réfraction mais ce rapport n’est constant que lorsque c’est la même matière qui réfracte le rayon. Il fait tous ses travaux dans une chambre noire dont on lui doit l’invention. Il explique le pouvoir grossissant des lentilles.

Alhazen a devancé de quelques siècles plusieurs découvertes faites par des scientifiques européens pendant la Renaissance. Il fut un des premiers à se servir d’une méthode d’analyse scientifique et influença grandement des scientifiques comme Roger Bacon et Kepler.

Sa doctrine fut diffusée en Europe par les écrits de Roger Bacon et le De perspectiva de Vitellion.Son portrait figure également sur le billet iraquien de 10 000 dinars. Un autre hommage que l’on fit à Alhazen, fut de nommer l’astéroïde (59239) Alhazen en son honneur.

source: wikipedia